ENACO reçoit sa 7000ème étudiante !

parole-etudiants

À l’heure où nous écrivons ces quelques lignes, vous êtes déjà plus de 7000 étudiants à faire confiance à Enaco. Merci à vous ! Que de chemin parcouru depuis 2006 et le lancement de la First online Business School ! Pour célébrer cette grande nouvelle, l’équipe d’ENACO a décidé de recevoir la 7000e étudiante dans ses locaux le mardi 21 janvier 2014 afin d’en apprendre plus sur son parcours professionnel et ses ambitions.L’après-midi commence par une visite de nos services. C’est l’occasion pour Mme Bompoint de rencontrer les différents services d’ENACO, l’équipe pédagogique mais également certains de ses professeurs. Après cette visite, nous nous installons pour une interview.

Enaco : Bonjour, merci de vous être déplacée dans nos locaux. Pourriez-vous vous présenter en quelques mots ?

C.B : Je m’appelle Carole Bompoint, j’ai 34 ans et je suis responsable commerciale / gérante depuis quelques années de Beauty and co, une entreprise basée à Roncq (59). Mon entreprise et moi-même avons pour ambition de développer un site e-commerce et de nous lancer dans le B to B dans les trois années à venir. Beauty and co est spécialisée dans les accessoires de beauté/mode et la cosmétique, nous avons près de 8000 références et un réseau de magasins physiques dans les Antilles Françaises et dans le Nord de la France. Actuellement je gère une équipe de 4 vendeurs/préparateurs de commande. Je suis également maman de quatre enfants.

Enaco : Pouvez-vous nous expliquer votre cursus universitaire et votre parcours professionnel jusqu’à présent ?

C.B : Je suis diplômée d’arts appliqués et je me suis spécialisée en infographie. Puis je suis devenue maman, alors j’ai cherché du « boulot ». Au niveau du parcours professionnel, j’ai commencé en tant que graphiste d’imprimerie, je suis une spécialiste du print. J’étais en charge de la conception, de l’élaboration du projet jusqu’à la livraison. J’ai également été directrice de communication dans deux agences de conseil en communication dans les Antilles.

Je suis revenue sur Lille il y a bientôt 8 ans, où j’ai géré une galerie d’art dans le Vieux Lille, puis je suis tombée de nouveau enceinte. J’ai découvert le commerce il y a 5 ans, je suis tombée amoureuse d’un domaine d’activité qui ne m’était pas vraiment inconnu car je suis une acheteuse compulsive ! Mon expérience professionnelle dans la communication correspondait bien au commerce et cela m’a donné cette envie de me professionnaliser dans le domaine du marketing.

Enaco : Pourquoi reprendre une formation ? et pourquoi à distance ?

C.B : J’ai repris une formation pour approfondir mes connaissances et les mettre à profit immédiatement. J’ai choisi une formation à distance car j’ai une activité salariée et je suis mère de famille, la solution évidente était l’enseignement à distance. De plus, mon poste actuel me demande d’être fréquemment en déplacement et de long courrier donc une formation en ligne est très pratique pour étudier quel que soit l’endroit ou je me trouve, de ne pas être arrêtée pour une question de frontière. Je suis également maman comme je l’ai mentionné.

Vous savez, les années passent, on apprend que l’on a la possibilité de revenir sur une période de sa vie qu’on a mise entre parenthèses et là c’est la révélation. On se dit qu’on a sa place, qu’on peut redevenir étudiant et redémarrer. Je suis contente de reprendre mes études maintenant car j’ai plus de maturité et d’expérience. Je serai encore plus studieuse que je ne l’étais avant !

Enaco : Qu’est-ce qui vous a plu dans la formation DEES Marketing que propose Enaco ? Qu’est-ce qui vous a motivé à postuler ?

C.B : Le fait d’apprendre les dernières notions de marketing, les règles de développement à l’international et en Europe. J’ai choisi le DEES Marketing pour les débouchés.
J’ai surtout choisi Enaco avant toute chose car au final le marketing, je l’aurais assimilé petit à petit avec mon travail. J’ai choisi Enaco pour plusieurs raisons : c’est une entreprise française qui plus est dans le Nord, dans ma région, donc je n’avais pas de raison valable d’aller voir plus loin. Les gens du Nord ont cette culture de l’entreprise nouvelle.

J’ai également choisi Enaco pour son histoire, l’entreprise a été conçue, portée et valorisée par une femme. Je ne suis pas une grande féministe mais le projet est bon, il répond selon moi à une demande.

Lors du premier appel, j’ai eu un super contact avec le commercial, les personnes sont très accessibles et correctes, et savent très bien où diriger pour répondre à telle ou telle question. Enfin, la disponibilité a également été un facteur : on sent une structure très solide entre les enseignants, l’équipe pédagogique. Lorsqu’on navigue sur la plateforme on sait qu’il y a des pros et que tout est lié. La plateforme est intuitive, très moderne, très avancée. L’esthétique du site internet est très bien conçue. Il est simple d’utilisation, il répond aux questions que l’on se pose, le contenu est très bien rédigé sur les différentes formations.

Enaco évolue avec son temps, elle sort du lot. On sent vraiment que les nouvelles technologies et l’ère du numérique se mettent au service de l’enseignement. En recevant les premiers cours papiers, j’étais rassurée : on n’est pas dans l’à-peu-près, on a un vrai enseignement. Enaco est une entreprise solide mais à taille humaine.

Enaco : Avez-vous des craintes ?

C.B : Pas vraiment, juste une petite appréhension parce qu’on redevient étudiant après 15/20 ans d’une autre vie. J’ai confiance parce que je sais qu’il y a toute une équipe derrière, il y a une approche humaine malgré tout.

Quand on reprend une formation avec un diplôme à la clef, il y a une partie de nous qui sait qu’elle assure sur le terrain mais on ne peut pas arriver à se projeter sur le résultat final d’une reprise d’études. On se pose beaucoup de questions comme « Ai-je vraiment besoin de redémarrer une formation ? », on pense que la réponse est non, on ne manque de rien, on est quelqu’un d’accompli mais dans le fond, il y a quand même une notion qualitative des programmes proposés par Enaco et c’est là je crois que tout a basculé. C’est vraiment un enrichissement personnel.

Enaco : Quelles sont vos perspectives d’avenir ?

C.B : Au niveau professionnel, c’est le lancement de notre site e-commerce et la mise en place du B to B. Nous ferons tout pour être numéro 1 sur ce marché de niche. Je pense qu’Enaco apportera sa pierre à l’édifice.

Toute l’équipe d’ENACO tient à remercier une fois de plus Madame Bompoint pour cette visite et également tous nos étudiants qui nous font confiance. Vous avez envie de partager avec nous votre parcours et votre projet professionnel ? N’hésitez pas à nous contacter ou à laisser votre témoignage ici !

Notez cet article :

Soyez le premier à donner votre avis !


Article publié le 06/07/2016

les articles qui pourraient vous intéresser

parole-etudiants

ENACO sur Grand Lille TV
Lire l'article

parole-etudiants

Romain Guillaume, étudiant ENACO et triathlète professionnel
Lire l'article

parole-etudiants

Ana Maria Cata Chitiga, basketteuse professionnelle et étudiante ENACO !
Lire l'article