Le Compte Personnel de Formation : un dispositif de formation incontournable

ecole-actu

Créé en 2015 par l’État en remplacement du DIF (Droit Individuel de Formation), le Compte Personnel de Formation permet aux salariés de se former quand ils le souhaitent grâce aux droits en euros cumulés chaque année en fonction de leurs temps de travail. Après la réforme du CPF en novembre 2019 qui instaure un parcours simplifié sur le site et l’application Mon Compte Formation, ce dispositif est en plein boom, en particulier dans le contexte actuel de crise sanitaire et économique. 7000 nouvelles inscriptions sont ainsi enregistrées chaque jour sur le site du CPF, soit deux fois plus que début 2020. Ce succès va cependant de pair avec des mauvaises pratiques de plus en plus constatées par les usagers, comme le récent article de Que Choisir en témoigne… Tour d’horizon du dispositif et des points de vigilance à observer.

Rappel du dispositif

Le Compte Personnel de Formation est un dispositif mis en place par l’État en 2015 dans un but précis : permettre à chacun de se former et de maintenir son employabilité sur le marché du travail dans un contexte de plus en plus concurrentiel. Le principe est simple et universel : toute personne dès son entrée sur le marché de l’emploi acquiert des droits (sous la forme d’une épargne) qu’elle peut par la suite mobiliser pour financer une ou plusieurs formations disponibles sur le site Mon Compte Formation.

Mastères de grandes écoles, formation à la vente, formations pratiques sur des logiciels de photomontage, cours de langues étrangères, permis de conduire… La diversité des formations proposées constitue la force de ce programme qui connaît un grand succès sur le territoire national avec plus de 1,5 million de personnes formées par ce biais en 2020, comparativement avec 632 000 bénéficiaires en 2018 (source : Caisse des dépôts et consignations). Le Compte Personnel de Formation propose les mêmes conditions d’accès pour toutes et tous : avoir 16 ans ou plus et avoir commencé une activité professionnelle ou salariée. Pour plus d’informations, rendez-vous sur le site du CPF afin de créer votre compte et connaître le montant de vos droits disponibles !

Un processus d’utilisation simple

Le processus d’inscription à une ou plusieurs formations via le CPF suit toujours la même logique : les utilisateurs choisissent leurs formations sur le site du CPF et formulent une demande via la plateforme. Au-delà des formations présentes sur le site, vous y trouverez un ensemble d’informations tels que les droits en euros crédités sur votre compte formation, les différents modes de financement proposés ou encore un accès à un service de conseil en évolution professionnelle.

Une fois la formation choisie, l’utilisateur pourra alors contacter l’école et se faire accompagner par un conseiller qui pourra répondre à ses différentes questions.

Vigilance sur les mauvaises pratiques

Il est bon de rappeler que comme tout dispositif impliquant la mise à disposition de sommes d’argent, les mauvaises pratiques ou abus de confiance n’épargnent pas le Compte Personnel de Formation. Un article récent, publié par l’association de protection des droits des consommateurs UFC-Que Choisir, met en avant le fait que des arnaques et des fraudes en tout genre fleurissent sur le territoire national, poussant les usagers à utiliser “de force” leurs droits CPF.

Il est également opportun de rappeler que le 30 juin prochain, les bénéficiaires des droits de formation rattachés au “Droit Individuel de Formation” qui ne les auront pas basculés vers le “Compte Personnel de Formation” les perdront définitivement. Surfant sur cet élément et de manière tout à fait illégale, des organismes de formation, agissant au travers de plateaux téléphoniques, appellent ainsi les détenteurs de droits de formation pour les pousser à s’inscrire et à les utiliser. Il va sans dire que cette pratique est frauduleuse et contraire à la nature même du dispositif créé par l’État. Par conséquent, si une école vous contacte directement au sujet du CPF, méfiez-vous et ne donnez pas suite à ses sollicitations. Sachez que les organismes gestionnaires du dispositif ne vous appelleront jamais à propos de votre CPF ! En cas de doute, nous vous invitons à consulter les pages dédiées au CPF sur le site Cybermalveillance.gouv.fr qui recensent les différentes arnaques identifiées.

ENACO adopte une démarche responsable totalement en phase avec la loi

Le financement d’une formation ENACO via vos fonds disponibles sur le site du Compte Personnel de Formation s’inscrit dans la droite ligne de notre volonté de démocratiser l’accès aux études supérieures de qualité pour tous. Les études supérieures pouvant s’avérer coûteuses, l’utilisation de vos droits CPF pour suivre une formation constitue une réelle opportunité du point de vue financier. Mais chez ENACO, ce choix doit résulter d’une décision personnelle des étudiants et non d’une pression malvenue des organismes de formation.

Si vous êtes intéressé(e) par une de nos formations et que vous avez discuté avec l’un de nos conseillers pour en savoir plus sur nos cursus ou encore sur le fonctionnement de la mobilisation de vos droits de formation, vous demeurez libre de changer d’avis ou de ne pas aller plus loin dans votre démarche. ENACO prend en effet pleinement à cœur la qualité de service apportée à ses étudiants et veille à exercer son activité dans le strict respect de la loi et des droits des consommateurs. Vous souhaitez en apprendre davantage sur nos formations ou échanger avec un de nos conseillers ? N’hésitez pas à consulter notre site et nos formations sur le site du CPF.  

Notez cet article :

note-1note-2note-3note-4note-5

Soyez le premier à donner votre avis !


Article publié le 05/05/2021

les articles qui pourraient vous intéresser

ecole-actu

Bourse d’Excellence ENACO 2020 : Les portraits de nos lauréats – Louis L.
Lire l'article

ecole-actu

Bourse d’Excellence ENACO 2020 : Les portraits de nos lauréats – Luc Christian N.
Lire l'article

ecole-actu

Bourse d’Excellence ENACO 2020 : Les portraits de nos lauréats – Mike Bodo N.
Lire l'article