Les métiers de la vente et du commerce doivent se réinventer pour 2022

emploi

Déjà depuis quelques temps, les modes de consommation évoluent et la crise sanitaire de ces deux dernières années a amplifié ce phénomène. Il devient donc nécessaire, voire urgent, pour les entreprises de la grande distribution, notamment, de se réinventer face à ces nouveaux enjeux sociétaux et à la concurrence du numérique. Les équipes doivent d’ores et déjà être formées pour évoluer en conséquence et favoriser un nouveau développement de leurs entreprises. Les formations proposées par ENACO, première école de commerce à distance de France, peuvent vous permettre de mieux appréhender les changements liés à ces métiers.

Une évolution des modes de consommation

De plus en plus, les Français modifient leurs habitudes de consommation, au profit des circuits courts, des produits locaux, avec plus de transparence quant à la provenance… Ils font attention au gaspillage alimentaire et à leur consommation d’énergie. Et ils en attendent autant de la part de leurs commerces ! On voit également de nouveaux services apparaître, notamment depuis le confinement de mars 2020. La livraison à domicile et la vente en ligne via des vidéos live (via Instagram ou Facebook par exemple) ont le vent en poupe. Le lien vendeur-acheteur est renforcé et ça fonctionne ! On a comme l’impression que ce mode de consommation est privilégié, et plus personnalisé qu’avant.

Ikea France a par exemple annoncé dans son étude du 14 octobre 2021 que son chiffre d’affaires lié au e-commerce a doublé en un an, s’élevant à 1.006 milliards d’euros, et représentant 35% de son chiffre d’affaires (vs 15.4% en 2020). Et forcément, cela nécessite une certaine connaissance du secteur. Il faut donc se parer, si vous souhaitez faire carrière dans les métiers du commerce et de la vente, de nouvelles compétences, plutôt orientées numériques.

Une utilisation des nouvelles technologies accrue

Il semblerait que les locaux commerciaux, tels que les entrepôts, s’offrent désormais les services d’employés pas tout à fait comme les autres. Chez Monoprix, par exemple, des robots ont rejoint les rangs, avec leurs avantages et inconvénients : plus rapides, mais plus informatisés aussi. Il faut donc des équipes en mesure de gérer ces petits bijoux de modernité, et les salariés plus traditionnels continuent d’évoluer à leurs côtés pour « absorber l’essor de l’activité e-commerce ».

De même, les Intelligences Artificielles trouvent elles-aussi le chemin de la grande distribution, pour personnaliser les offres, optimiser les ventes et augmenter les recommandations ciblées sur les réseaux sociaux. Le but des entreprises est donc là-encore de développer ces nouvelles tendances, avec des personnes en mesure d’utiliser les réseaux sociaux au mieux, et de manière plus poussée. Ce sont donc de nouveaux métiers du commerce qui émergent. On attend donc d’eux une adaptabilité certaine pour faire face à cette nouvelle concurrence du digital :

  • Maîtrise des nouveaux outils
  • Connaissance des nouvelles habitudes de consommation
  • Adaptabilité au e-commerce

Chez ENACO, nous formons les équipes de demain aux changements qui ont lieu aujourd’hui. Vous pouvez choisir de vous orienter vers les métiers du commerce, en proie à une réelle transformation digitale, face aux nouveaux enjeux sociétaux. Le BTS Négociation et Digitalisation Relation Client (NDRC, anciennement NRC) et le titre professionnel Vendeur Conseil en Magasin vous ouvrent tous deux les portes d’une vie professionnelle dédiée à ces métiers-là.

Notez cet article :

note-1note-2note-3note-4note-5

5 votes


Article publié le 23/12/2021

les articles qui pourraient vous intéresser

emploi

La crise sanitaire et le développement du digital en entreprise
Lire l'article

emploi

Une carrière de haut vol : le conseil
Lire l'article

emploi

Le retail change, ses besoins en main-d’oeuvre aussi
Lire l'article