Projet Voltaire : devenez un pro de l’orthographe !

ecole-actu

A l’heure où les recruteurs sont de plus en plus vigilants sur la capacité orthographique et grammaticale de leurs collaborateurs, ENACO s’associe à Projet Voltaire pour donner une chance supplémentaire à ses étudiants de briller.

Quelles sont les conséquences des fautes d’orthographe ?

« Je voudrait vous présentez les compétence que j’ai aquises ». En se mettant à la place d’un recruteur lisant ces fautes dans une lettre de motivation, on peut facilement se douter de sa réaction. Va-t-il donner sa chance à ce candidat, postulant pour un poste à responsabilités ?

Les conséquences relatives à un trop grand nombre de fautes d’orthographe ou à des erreurs grammaticales récurrentes sont importantes et peuvent entacher un parcours professionnel. Le candidat peut perdre confiance en lui, manquer d’assurance lorsqu’il s’agit de présenter des dossiers écrits, et plus grave encore perdre en crédibilité jusqu’à trouver ses candidatures rejetées coup sur coup. Autant ne pas prendre de risque inutilement et profiter de l’offre proposée par ENACO lors de votre formation : préparer le Projet Voltaire.

Le Projet Voltaire, késako ?

Dans le cadre de votre formation avec ENACO, vous pourrez suivre les formations du Projet Voltaire, aussi bien en orthographe qu’en expression écrite. L’orthographe est aujourd’hui devenue une nécessité pour 82% des employeurs francophones. Le Projet Voltaire est donc devenu l’outil d’entraînement en ligne de référence en la matière : 5 millions d’utilisateurs dès le CE1, 3000 établissements d’enseignement et 1000 entreprises partenaires… Et si vous passiez le cap à votre tour ?

Vous pourrez vous (re)mettre à niveau en langue française grâce à de nombreux exercices et tests blancs, peu importe votre niveau initial. Le Projet Voltaire s’adapte à ce que vous savez ou pouvez d’ores et déjà faire !

ENACO vous donne également accès au module en ligne iBellule MAIL. Ce service exclusif vous permet d’acquérir les bonnes pratiques dans l’utilisation et la rédaction des emails professionnels.

Pour aller plus loin : le Certificat Voltaire

Vous souhaitez obtenir un poste à responsabilités et ne pas provoquer le scepticisme du recruteur à peine votre dossier réceptionné ? Vous serez amené à rédiger des dossiers et à vous exprimer en public très prochainement ? Et si vous passiez votre Certificat Voltaire ?

Les frais d’examen n’ont beau pas être compris dans votre formation, vous pouvez tout de même envisager de passer le Certificat Voltaire dans un centre proche de chez vous pour 59.90€ ou 69.90€ selon l’épreuve. Vous trouverez forcément un centre proche, dans l’un des 1 800 centres d’examen agréés en France métropolitaine et dans les DOM-TOM. Rejoignez donc les quelques 360 000 personnes qui ont déjà passé le Certificat Voltaire dans le monde !

Le Certificat comprend deux épreuves indépendantes l’une de l’autre (et nécessitant une inscription pour chacune d’entre elles sur le site officiel) : l’épreuve d’orthographe, qui dure 3 heures, et l’épreuve d’expression, qui dure 2 heures. Ces deux épreuves vous permettront d’attester de votre niveau en langue française, à travers un score final divisé en 4 paliers pour l’orthographe (technique, professionnel, affaires et expert) et en 3 paliers pour l’expression (directe, nuancée et élaborée). Il n’existe donc pas d’échec au Certificat Voltaire, mais un niveau de réussite ! Une fois obtenu, il sera valable quatre ans, et reconnu par les professionnels. Alors pourquoi pas vous ?


Vous souhaitez vous préparer au Certificat Voltaire grâce à ENACO ? N’hésitez pas à faire une demande d’informations.

Notez cet article :

note-1note-2note-3note-4note-5

Soyez le premier à donner votre avis !


Article publié le 15/11/2021

les articles qui pourraient vous intéresser

ecole-actu

ENACO, partenaire des sportifs de haut niveau !
Lire l'article

ecole-actu

ENACO s’oriente vers l’apprentissage !
Lire l'article

ecole-actu

ENACO x Pôle emploi : 91 % de réussite en Bachelor Européen à la session de juin 2021 !
Lire l'article