Soft Skills, un avantage de poids pour le recrutement

emploi

L’intelligence artificielle, le télétravail, la digitalisation des processus.. Autant d’éléments qui impactent le mode de fonctionnement des entreprises et les travailleurs. Ces changements constants impliquent donc des salariés qu’ils soient versatiles et aptes à faire face à des challenges nouveaux. La simple maîtrise de ses tâches courantes n’étant plus suffisante, la capacité à évoluer et les soft skills sont de plus en plus plébiscitées par les entreprises pour le choix de leurs collaborateurs qui y voient des gages de réussite au sein de leur écosystème. Découvrez ici quelques soft skills appréciées par les entreprises et que vous gagneriez à développer !

La plus importante des soft skills : L’empathie

On ne le dira jamais assez, mais l’empathie est une qualité humaine qui si elle n’est pas rare, gagnerait à être développée en entreprise. Une étude réalisée par l’université McGill montre que le comportement des salariés sera radicalement différent entre eux ou avec leur hiérarchie si l’empathie règne au sein de la structure. Pourquoi ? Car l’empathie signifie souvent se mettre à la place de « l’autre » cet alter ego en face de nous et pas si différent. Les entreprises qui mettent en place une vraie pratique d’écoute et de consultation de leur salarié ont donc de meilleures chances de profiter de leur plein potentiel. Les salariés quant à eux ont tout intérêt à développer ce trait de personnalité pour faire comprendre à leur interlocuteur et notamment dans le cadre d’un recrutement, qu’ils sont prêts à travailler en équipe et non pas pour leurs seuls intérêts.

La curiosité intellectuelle

« Le remède à l’ennui c’est la curiosité » on comprend facilement le message ici. La curiosité intellectuelle est une qualité rare ! L’entreprise vous recrute pour des compétences précises mises en application dans le cadre d’un poste, mais elle cherche aussi à ce que vous proposiez de nouvelles manières de faire. Un salarié curieux et en éveil agrègera plus d’informations, sera plus au courant de ce qui se passe et in fine sera meilleur dans la compréhension de sa tâche et de sa place dans l’entreprise. Vous formez à de nouveaux outils digitaux spontanément, aller voir les autres services pour savoir comment ils fonctionnent, poser des questions… Autant d’éléments qui joueront en votre faveur !

L’adaptabilité

L’adaptabilité est une notion « fourre-tout » et pourtant elle est évocatrice de sens. Un salarié se doit aujourd’hui de faire preuve d’adaptabilité compte tenu des évolutions incessantes des procédures et des outils. Être tech-savy et accueillir le changement avec positivisme vous permettra de vous faire une place dans la plupart des entreprises d’aujourd’hui (davantage encore dans les startups). Certaines écoles mettent en place ce genre d’outils technologiques et de démarches d’apprentissage pour permettre à leurs étudiants d’être prêts lors de leur arrivée en entreprise.

La créativité

La créativité peut se manifester de manières très différentes et est une des soft skills très recherchée par les entreprises. Vous butez sur un problème ? Vous manquez d’informations ? Plutôt que d’agiter le red flag auprès de votre manager et si vous cherchiez une solution sur internet ? Un collègue a surement déjà rencontré cette problématique et votre hiérarchie appréciera ce comportement ! Davantage encore que votre sens artistique, la créativité servira ici à sortir des sentiers battus lors de la résolution de problèmes par exemple. Restez en éveil face aux situations que vous pouvez vivre au sein de votre entreprise et soyez original dans votre approche. Cette démarche apprenante vous permettra d’exceller sans même vous en rendre compte.

La communication

La communication est certainement la plus impactante des soft skills et pour cause elle s’impose à chacun de nous, peu importe la fonction occupée. Résolution de problèmes, incertitudes, idées sur un produit ou un service, processus en changement, incompréhension d’une tâche… Toutes nos interactions en entreprise impliquent de la communication. Il n’y a pas de bonnes règles à suivre dans le domaine, mais on pourrait conseiller le « keep it simple ». Que ce soit pour échanger formellement avec votre hiérarchie, avec votre équipe ou vos collègues, adoptez un style simple et clair qui réduira les interférences et les risques d’incompréhension. Vous faire coacher avant votre arrivée sur le marché de l’emploi peut vous aider à identifier les progressions possibles et à performer le moment venu !

Notez cet article :

note-1note-2note-3note-4note-5

11 votes


Article publié le 05/08/2020

les articles qui pourraient vous intéresser

emploi

Le Manager : Une fonction clé dans l’entreprise
Lire l'article

emploi

Le BTS Banque : Une formation dans un secteur d’avenir
Lire l'article

emploi

Le Digital : Un secteur qui recrute contre vent et marée
Lire l'article