Les tendances du e-learning

emploi

La formation à distance ou la formation en ligne, également appelée e-learning, est en pleine expansion. Selon IBIS Capital, l’e-learning devrait représenter 30% du marché mondial de l’éducation en 2023.

Avec les nouvelles technologies, la forte croissance des smartphones, les jeunes toujours connectés et le manque de temps, de nouvelles tendances d’apprentissage apparaissent depuis maintenant plusieurs années. Le e-learning prend une place de plus en plus importante dans le milieu de la formation professionnelle.

Quelles sont donc les nouvelles tendances du e-learning ?

Les MOOC, COOC et SPOC

Le MOOC (Massive Online Open Course) est une formation en ligne gratuite et accessible à tous. Elle donne l’accès à des cours, des vidéos et des quizz sur Internet permettant d’obtenir une certification. Les MOOCs c’est également l’apprentissage par les pairs. Cette approche pédagogique veut donner une position active aux apprenants. L’apprenant est à la fois maître et élève : il enseigne, apprend, entraide, accompagne et évalue les autres apprenants. L’apprentissage par les pairs est une réelle valeur ajoutée. Avant de faire appel aux compétences de l’enseignant, les apprenants tentent d’acquérir de nouvelles compétences grâce à leurs savoirs respectifs.

Le COOC (Corporate Online Open Course) est une formation en ligne accessible par les salariés et les clients d’une entreprise. Certaines entreprises utilisent cette méthode afin de former au mieux ses collaborateurs sur une nouveauté, ses futurs collaborateurs, ses clients ou encore ses fournisseurs. SFR et Renault ont été les premières entreprises à avoir misé sur le COOC, outil interne très efficace au développement d’une entreprise.

Inspiré du MOOC, le SPOC (Small Private Online Courses) est une formation en ligne privée, accessible à un nombre de personne limité et pendant un temps limité. La volonté des SPOCs est de réadapter les MOOCs à un groupe restreint. Il séduit beaucoup d’entreprises pour former un public ciblé sur une même thématique.

La vidéo

Selon l’entreprise américaine CISCO, 80% du trafic internet mondial sera vidéo d’ici 2019. Les vidéos font preuve d’efficacité en termes d’apprentissage car elles attirent l’œil et captent davantage l’attention, notamment celle des plus jeunes. A savoir que les vidéos courtes, de moins de 4 minutes, sont plus efficaces. Il est également important que les vidéos soient interactives et disponibles sur les différents appareils (ordinateur, smartphone, tablette…) afin de s’adapter au mode de vie des apprenants. Le replay va également permettre aux apprenants de pouvoir revisionner les vidéos quand ils le souhaitent. Pour favoriser les échanges entre les apprenants, la vidéo conférence est également de plus en plus utilisée. Elle permet au professeur de dialoguer avec plusieurs apprenants pouvant également échanger entre eux sur des thématiques liées aux cours ou encore à des études de cas.

La gamification

Apparue il y a déjà quelques années, la gamification est l’apprentissage par les jeux. Cette approche ludique et divertissante se développe de plus en plus et fonctionne à tout âge. Il s’agit donc d’apprendre en jouant. Il existe par exemple l’application Dicomino qui apprend aux enfants à lire ou encore l’application Babbel qui aide à apprendre une langue.

Le micro-learning

Le micro-learning est une nouvelle méthode d’apprentissage à distance qui consiste à apprendre grâce à des séquences de formation courtes (de 3 à 5 minutes en moyenne) pour transmettre des connaissances sur une thématique bien précise en très peu de temps. L’apprenant peut cibler son apprentissage en fonction de ce qu’il ignore encore et en fonction des compétences qu’il doit assimiler. Le micro-learning est rapide et instantané et séduit de plus en plus de personnes pour une raison simple. Il est facile à suivre et à assimiler pour l’utilisateur et permet d’obtenir des gains de performance facilement et rapidement.

Le social learning

Le social learning est basé sur l’apprentissage collaboratif et sur le partage de connaissances. Il permet de se sentir moins « seul ». De plus, le social learning est un apprentissage engageant. L’apprenant n’est pas seulement spectateur, il est également acteur grâce au partage de son savoir et de ses connaissances avec les autres apprenants. Le social learning c’est donc être à la fois apprenant et formateur. C’est toute la force de cette technique d’apprentissage transversale et applicable dans tous les domaines. Le but étant qu’un apprenant puisse apporter une réponse à chaque question. Le social learning valorise les connaissances des apprenants et leur permet donc à tour de rôle de se sentir utile et reconnu.

Le machine learning

Le machine learning est étroitement lié à l’intelligence artificielle et au big data. Il s’agit d’une méthode d’apprentissage issue du modèle statistique d’une machine alimentée par des données spécifiques. Les données vont ensuite pouvoir être exploitées par la machine grâce à un algorithme d’apprentissage mis en place auparavant. Le machine learning est encore perfectible mais se développe de plus en plus.


ENACO a mis en place et utilise une grande partie de ces différentes techniques pour amener ses étudiants vers la réussite.

Notez cet article :

note-1note-2note-3note-4note-5

7 votes


Article publié le 09/11/2018

les articles qui pourraient vous intéresser

emploi

Reprendre ses études : un cap à franchir
Lire l'article

emploi

Titre professionnel : quelles sont les solutions de financement ?
Lire l'article

emploi

5 conseils pour bien préparer sa rentrée !
Lire l'article