ENACO s’oriente vers l’apprentissage !

ecole-actu

Après le contrat de professionnalisation, la possibilité de faire ses études en alternance s’étoffe chez ENACO. Depuis le 1er novembre, les étudiants pourront opter pour un contrat d’apprentissage pour poursuivre leurs études puisque ENACO devient Centre de Formation des Apprentis (CFA), condition essentielle pour former des apprentis.

Vous souhaitez faire vos études en alternance mais vous ne savez pas vers quel contrat vous orienter ? Chez ENACO, vous avez le choix : apprentissage ou contrat de professionnalisation. Les deux contrats offrent des avantages certains à l’étudiant, et lui permettent de se retrouver au plus près du métier qu’il souhaite effectuer par la suite. Considéré comme un salarié à part entière dans l’entreprise, l’étudiant est amené à accomplir des missions réelles, en suivant en parallèle sa formation théorique au sein de l’école.

Et la formation à distance proposée par ENACO prend alors tout son sens, puisque vous pouvez dès lors organiser votre emploi du temps comme bon vous semble, avec un seul mot d’ordre : liberté.

Les formations à distance proposées en apprentissage

ENACO lance 8 formations à distance en apprentissage dans un premier temps:

Qui peut bénéficier d’un contrat d’apprentissage ?

Choisir l’apprentissage est un moyen de se professionnaliser plus rapidement, et d’intégrer une équipe et une entreprise durant toute la période de formation. C’est sans doute l’avantage premier de ce mode d’alternance, ouvert à tous dès l’âge de 16 ans et jusqu’à 29 ans révolus dans la majeure partie des cas. Vous êtes sportif de haut-niveau ? Vous n’êtes pas concerné par cette limite d’âge imposée en temps normal et vous pouvez vous orienter vers l’apprentissage sans aucun problème. Même chose si vous êtes reconnu comme travailleur handicapé ou si vous souhaitez reprendre une entreprise.

En revanche, assurez-vous de bénéficier de l’accompagnement d’un tuteur au sein de l’entreprise que vous rejoignez ! En effet, chaque apprenti doit être suivi par un maître d’apprentissage (majeur, salarié et avec au moins deux ans d’expérience), jusqu’à l’obtention de son diplôme et en lien avec ENACO.

Quelle est la rémunération d’un apprenti ?

L’apprenti est rémunéré tout le long de sa formation, sur la base du SMIC et en fonction à la fois de son âge, et à la fois de son année d’études. Pour en savoir plus : Apprentissage – Site Service public.

Pour un apprenti de moins de 20 ans, lors de sa première année, il touchera 43 % du SMIC, tandis qu’il touchera 67 % de celui-ci lors de sa troisième année. En revanche, un apprenti de plus de 26 ans, sera à 100 % du SMIC, peu importe son année de formation.

Certes, l’apprenti est moins rémunéré que l’alternant en contrat de professionnalisation, mais il peut bénéficier de plus d’aides de la part de l’État et des différents services existants.

Quelles sont les aides allouées à un apprenti ?

Un étudiant en contrat d’apprentissage obtient donc des aides de l’État et de différents organismes régionaux ou nationaux :

  • Dispositifs de mobilité : aides au permis de conduire, Mobili-Jeune…
  • Dispositifs financiers : prime d’activité, RSA jeune actif…
  • Dispositifs spécifiques : aides régionales aux apprentis, carte étudiant des métiers…
  • Dispositifs liés au contrat d’apprentissage : prime de rentrée, prime de premier équipement, exonération des frais de scolarité…


Je souhaite accueillir un apprenti, quels sont mes avantages en tant qu’entreprise ?


Vous représentez une entreprise et vous souhaitez accueillir un apprenti au sein de vos équipes ? Excellente idée ! Vous vous assurez de former un salarié à votre image, rodé aux savoir-faire propres à votre équipe ! Vous pouvez donc ajuster ses compétences professionnelles selon vos besoins et lui assurer un avenir serein.

Vous bénéficiez également de certaines aides, proposées par l’État dès l’embauche d’un apprenti :

  • Avec la pandémie liée au Covid-19, et jusqu’au 30 juin 2022, vous pouvez bénéficier d’une aide exceptionnelle, dans le cadre d’un recrutement en apprentissage, allant jusqu’à 8 000 euros pour un apprenti majeur.
  • Les régions peuvent également apporter une aide supplémentaire aux entreprises embauchant un apprenti.
  • Vous pouvez être exonéré des charges sociales, selon la taille de votre entreprise, de manière partielle ou totale.
  • Vous pouvez bénéficier d’un crédit d’impôt apprentissage, allant de 1 600 euros jusqu’à un maximum de 2 200 euros.

Notez cet article :

note-1note-2note-3note-4note-5

5 votes


Article publié le 04/11/2021

les articles qui pourraient vous intéresser

ecole-actu

ENACO, partenaire des sportifs de haut niveau !
Lire l'article

ecole-actu

Projet Voltaire : devenez un pro de l’orthographe !
Lire l'article

ecole-actu

ENACO x Pôle emploi : 91 % de réussite en Bachelor Européen à la session de juin 2021 !
Lire l'article