Les principales mesures de la réforme de la Formation Professionnelle Continue

emploi

La réforme de la Formation Professionnelle Continue et la loi « Pour la liberté de choisir son avenir professionnel » sont entrées en vigueur le 1er janvier 2019. Cette série de mesures annoncée par la Ministre du Travail a pour objectif de transformer en profondeur le modèle de la formation professionnelle continue, jugé trop complexe et difficile d’accès pour les actifs. Cette nouvelle organisation de la Formation Professionnelle Continue répond aux enjeux économiques actuels et à l’évolution des compétences. Selon une étude du Ministère du Travail, seulement 6% des ouvriers choisissent de se former, alors qu’ils sont 25% chez les cadres. La loi « Pour la liberté de choisir son avenir professionnel » aura pour objectif de réduire cet écart et de permettre à chacun de se former, évoluer dans sa carrière ou s’adapter aux évolutions du monde du travail. Découvrez les principales mesures de la réforme de la formation professionnelle.


Le Compte Personnel de Formation (CPF)

Le Compte Personnel de Formation ou CPF est un compte qui permet aux salariés ainsi qu’aux demandeurs d’emploi de se former tout au long de leur vie professionnelle, quelle que soit leur situation ou contrat de travail. Chaque année, les actifs cumulent des droits formation sur ce CPF qu’ils utilisent par la suite pour pouvoir se former. Pour en savoir plus, rendez-vous sur notre page dédiée au CPF.

Ce qui change avec la réforme : Depuis le 1er janvier 2019, les heures acquises ont été conversées en euros. Chaque actif dispose sur son CPF de 500€ par an pour se former et 800 € pour les actifs moins qualifiés, soit respectivement 5000 € et 8000 € sur dix ans. Les personnes à mi-temps bénéficient des mêmes droits à la formation que les salariés à temps-complet. Les personnes en situation de handicap bénéficient d’un abondement de leur CPF.

Le CPF de transition professionnelle

Le CIF (Congés Individuels à la Formation) a disparu au profit du CPF de transition professionnelle. Le CPF de transition professionnelle est destiné aux salariés souhaitant changer de métier ou de profession. Il permet donc de financer des formations certifiantes et éligibles au CPF en lien avec le projet professionnel du salarié. La formation certifiante peut être dans le domaine d’activité du salarié, ou non. Ce dispositif s’adresse aussi bien aux salariés en CDI qu’en CDD sous certaines conditions. Pour en savoir plus, rendez-vous sur la page consacrée au CPF de transition professionnelle.

Ce qui change avec la réforme : La réforme de la Formation Professionnelle Continue a surtout changé le mode de financement du CPF de transition professionnelle. Jusqu’au 31 décembre 2019, le financement des projets de transition professionnelle est assuré par les Fongecif (fonds de gestion du Congé individuel de formation) qui sont des organismes paritaires agréés par l’État. Dès 2020, le CPF de transition professionnelle sera géré et pris en charge par de nouvelles structures telles que les commissions paritaires interprofessionnelles régionales.

La Pro-A

La Pro-A est un nouveau dispositif de formation qui vient mettre fin à la période de professionnalisation. La Pro-A donne accès à des formations longues et qualifiantes en alternance qui se déroulent sur le temps de travail du salarié. Le salarié continue donc à percevoir une rémunération. Pour plus d’informations, consultez notre page dédiée à la Pro-A.

Ce qui change avec la réforme : Seul le nom du dispositif change. Les objectifs et le fonctionnement restent les mêmes. La Pro-A a toujours pour objectif la reconversion ou la promotion interne par l’alternance.

Le plan de développement des compétences

Le plan de développement des compétences est le nouveau plan de formation. Le plan de formation est un dispositif accessible par les salariés de chaque entreprise. En effet, chaque année, en fonction de leur nombre de salariés, les entreprises cotisent pour que ces derniers puissent avoir recours à de la formation. Le plan de formation permet de développer les compétences d’un salarié dans le cadre d’un nouveau poste ou de nouvelles missions afin d’assurer durablement leur employabilité. Pour en savoir plus, retrouvez notre article dédié au plan de développement de compétences.

Ce qui change avec la réforme : Auparavant, le plan de formation permettait d’accéder à des actions de formation en présentiel ou à distance. Depuis la réforme, le plan de développement des compétences permet également de réaliser des formations en situation de travail (FEST).

Les Opérateurs de Compétences (OPCO)

Les Organismes Paritaires Collecteurs Agréés (OPCA) sont rebaptisés les Opérateurs de Compétences (OPCO). Ils ont le rôle d’assurer le financement des contrats d’apprentissage et de professionnalisation et d’accompagner les TPME dans la formation.

Ce qui change avec la réforme : Les OPCO doivent désormais favoriser la transition professionnelle des salariés grâce à leur CPF. Plusieurs OPCA ont également fusion : nous sommes passés de 20 OPCA à 11 OPCO.

L’application mobile CPF

Dès l’automne 2019, les actifs auront accès à la nouvelle application mobile CPF. Le but de cette application est de fournir à tous les actifs des informations claires, simples et égales afin qu’ils deviennent acteurs de leur formation professionnelle. Grâce à cette application, chaque actif, avec son CPF et sans intermédiaire, pourra comparer la qualité des formations des organismes certifiés. Il aura accès aux taux de réussite, taux de satisfaction des utilisateurs et pourra ainsi trouver la formation correspondante à ses aspirations professionnelles. Il sera normalement possible sur l’application CPF de s’inscrire directement à une formation et de payer en ligne.


D’autres changements sont également prévus jusqu’à 2021. L’objectif principal de la réforme de la formation continue étant de recentrer le salarié pour qu’il soit acteur de son évolution professionnelle. Grâce à cette réforme, chaque salarié pourra devenir décideur de son avenir.

Notez cet article :

note-1note-2note-3note-4note-5

4 votes


Article publié le 02/05/2019

les articles qui pourraient vous intéresser

emploi

Votre présence sur les réseaux sociaux professionnels
Lire l'article

emploi

Les tendances du e-learning
Lire l'article

emploi

Reprendre ses études : un cap à franchir
Lire l'article